LE TOMATO


Historique Le TOMATO aujourd’hui Devenir membre


Partenaires
Statuts Mentions légales Politique de confidentialité


Informations prochains déjeuners


Dejeuner Tomato du 15 novembre 2019

Posté le

Bonjour à toutes et tous. Prochain déjeuner le vendredi 18 octobre 2019 à 12h30.
L'intervenant sera notre ami Jacques Petit. Il...

Lire l'article

Historique du Tomato


I. « DÉJEUNERS DU VENDREDI »


responsive L’évolution de ces agapes primitives constitue une bien curieuse histoire. Sa genèse est liée aux événements historiques de la 1ere Guerre mondiale 14 - 18. De toutes les forces qui participèrent à la lutte, l’aviation militaire était la moins importante, étant née peu de temps avant le début des hostilités, et le Haut Commandement ne la considérait que comme une arme secondaire.

Se souvenant du génial Clément ADER, père de l’Avion, lançant cette phrase lapidaire : « Qui sera le maître du ciel, sera maître du monde » et, la conjoncture étant favorable, les ingénieurs de l’air de toutes disciplines : avions, moteurs, équipements, éprouvèrent le besoin impératif de se rencontrer, pour échanger leurs idées, faire progresser leurs techniques respectives et créer des appareils adaptés au combat. C’est ainsi qu’en 1916, le dynamique Charles WASEIGE, directeur technique des moteurs FARMAN, prit la décision de réunir quelques amis à un « déjeuner du Vendredi ».

Le premier adhérent fut Louis BECHEREAU, Directeur de la Société DEPER-DUSSIN qui devint par la suite la Société SPAD, Constructeur d’avions de chasse que le héros légendaire, Georges GUYNEMER, rendit célèbre, baptisant son avion « Vieux-Charles ».

Un troisième membre, pilote-précurseur, Eugène RENAUX, se joint à cette première formation. Ce pilote audacieux avait gagné en 1911 la Coupe MICHELIN, en réalisant l’exploit de réunir PARIS au PUY-DE-DOME sur avion FARMAN.

Ces trois personnalités représentaient bien trois branches de l’Aéronautique :
Moteurs - Cellules - Pilotage

A ces trois pionniers, se joignirent très rapidement d’autres membres issus de milieux différents dont certains marquèrent de leur forte personnalité ce groupement :

L’un, Paul VIET, co-fondateur avec Charles WASEIGE de la Société AIR- EQUIPEMENT, fut le premier homme à rouler en voiture automobile sur le sol britannique.

L’autre, le mécène E. ARCHDEACON, propagandiste de l’ESPERANTO et co-fondateur avec Henry DEUTSCH DE LA MEURTHE du Prix du premier kilomètre en circuit fermé dont Henry FARMAN sur biplan Gabriel VOISIN s’attribua le prix de 50 000 F-or le 13 janvier 1908.

D’autres précurseurs pourraient être cités mais nous ont quittés. C’est à eux que nous dédierons cette noble pensée de Jean COCTEAU : « Le vrai tombeau des morts, c’est le cœur des vivants ».

Le « déjeuner du Vendredi » n’avait ni statut ni lieu de réunion fixe. Ce fut tour à tour à « LA PÉNICHE » amarrée près du pont Alexandre, « AU CAFÉ BLANC », chez DUPLANTIN.

Le groupe initial se développa quand le président WASEIGE y invita certains de ses collaborateurs principaux dont SCHNEIDER et MALFANTI et d’autres amis du monde aéronautique.


responsive

Guynemer devant son "Vieux Charles" lors de son affectation aux "Cigognes" en 1917

II. L’ORIGINE DU « TOMATO JUICE »


En août 1933, à l’initiative de notre collègue Christian DOMBREVANNE, à l’époque directeur principal de la division aéronautique de la Société KLEBER-COLOMBES, un voyage aux USA fut organisé auquel participèrent de nombreuses personnalités de l’Industrie Aéronautique, dont Paul SCHNEIDER - père de la Duchesse de Bedford.

A cette époque, la prohibition des boissons alcoolisées était à son apogée et ces « voyageurs » durent se résigner à boire du jus de tomate au cours de nombreuses réceptions offertes par les constructeurs américains.

Dès leur retour en France, et en souvenir de cette prohibition, le nom de « TOMATO JUICE » fut proposé par Paul SCHNEIDER pour baptiser les déjeuners du Vendredi.

En outre, il fut décidé que la fréquence de ces déjeuners serait mensuelle. La Deuxième Guerre mondiale provoqua une éclipse de ces réunions. Mais, dès la fin des hostilités, elles reprirent.

Le Président était toujours Charles WASEIGE.

A la suite de son décès, Paul SCHNEIDER le remplaça jusqu’en 1960. Sa mort, le 16 février 1971, fut unanimement regrettée par tous les membres de la grande famille aéronautique.

Alphonse MALFANTI, glorieux pilote de chasse et d’essais, grand mutilé de guerre, prit la succession avec, comme secrétaire général, André HOSTY. Alphonse MALFANTI mourut brutalement d’une crise cardiaque, laissant derrière lui de profonds sentiments de tristesse.


III. « LE TOMATO »


Le Général d’armée aérienne Pierre BODET, par ailleurs premier vice-président des « VIEILLES TIGES », et actuellement président après la mort du grand président Joseph FRANTZ, le 12 septembre 1979, lui succéda. Malheureusement, après plus de 10 ans de présence, le Général BODET fut contraint par la maladie à donner sa démission au cours de l’Assemblée Générale du 16 février 1979, transformant le groupement du « TOMATO JUICE » en association régie par le loi du 1er juillet 1901 : « Le TOMATO ».

Le Général BODET avait, par son autorité et par son caractère profondément humain, transformé « le TOMATO » en un groupement aéronautique et amical.

Actuellement, « le TOMATO » a son siège social à l’Aéro-Club de France, fondé en 1898, et les déjeuners ont lieu dans les salons de ce club, doyen mondial des clubs aéronautiques.

Le Président actuel, coopté lors de l’Assemblée Générale du 16 février 1979, est l’Ingénieur Général MARTIN. Nous avons la certitude que notre association a trouvé, en sa personne, un « PILOTE » pour la conduire vers un destin ascendant, en hom¬mage à tous les regrettés précurseurs qui nous ont montré la voie.

Marcel Riffard † Janvier 1980


Depuis,
Le Commandant Fernand ANDREANI a succédé en 1983 à l’Ingénieur Général Jacques MARTIN, lequel devait nous quitter en 1986. De 1989 à 1995, c’est le Général Pierre DELACHENAL, successeur de Fernand ANDREANI, qui présida aux destinées du TOMATO. En 1995, c’est Jacques HABLOT qui prit les commandes et les passa au Général Lucien ROBINEAU en janvier 1999. Après janvier 2003, Xavier BARRAL assure la présidence et passe le relais, en janvier 2007, à Michel de FAUTEREAU. En janvier 2011, Michel de FAUTEREAU transmet le témoin au Général Gérard PAQUERON. Jean-Michel COLIN lui succède le 1er janvier 2013 puis Thierry PRUNIER en janvier 2017.